• Home  / 
  • Santé
  •  /  Protéger et préserver la peau des enfants

Protéger et préserver la peau des enfants

La peau est un organe à part entière qui joue un rôle essentiel. Tantôt barrière contre les agressions extérieures tantôt protection contre le dessèchement, la peau permet également d’assurer la régulation de la température naturelle notamment. Composée de trois couches – épiderme, derme et hypoderme – elle recouvre l’intégralité du corps. Et, à l’image de la peau d’adulte qui subit les attaques extérieures, celle de l’enfant est encore plus sensible à ces agressions. Et parce que l’on constitue enfant son patrimoine pour se préserver d’un cancer de la peau, mieux vaut dès le plus jeune âge adopter les bons réflexes pour s’en prémunir au mieux. 

Les astuces pour préserver la peau des tout-petits

Chez l’enfant, les mélanocytes (cellules qui produisent la mélanine) sont en plein développement et ne sont pas tout à fait fonctionnels notamment chez le nourrisson. La peau de l’enfant, du bébé n’étant pas parée entièrement contre les agressions extérieures est d’autant plus fragile qu’elle est plus fine que celle d’un adulte. Protéger leur peau du soleil en priorité est alors indispensable pour minimiser le risque d’apparition de mélanomes, tumeurs susceptibles d’engendrer un cancer de la peau. Parce que leur système pigmentaire est immature, la peau est alors agressée plus facilement. Il est alors impératif d’adopter les bons gestes pour préserver la peau des enfants sans oublier, de gérer la durée et les conditions de leur exposition au soleil bien entendu. 

Une complémentation appropriée

Le premier des réflexes est d’opter pour une bonne alimentation. Rien de tel que de mitonner de bons petits plats pour faire le plein de vitamines C et E. Le cassis, le persil, les poivrons crus, le raifort, les kiwis, les fruits rouges, les litchis, les fraises, les choux de Bruxelles, le chou-fleur, les épinards, les brocolis notamment sont des concentrés de vitamines C. Quant aux sardines, aux noisettes, l’huile d’olive, les œufs, l’abricot sec sont parfaits pour apporter à l’organisme son lot de vitamine E. Et, en complément du sélénium, les vitamines permettent alors de neutraliser les radicaux libres nocifs formés par l’action des rayons UV et de contribuer à la réparation de la peau. D’autres produits naturels du laboratoire Lescuyer comme le cuivre, le zinc, mais aussi l’huile de bourrache permettent de préparer la peau au bronzage, de réduire le vieillissement cutané, mais aussi de favoriser sa souplesse et son élasticité. Un geste simple qui permet de garder une peau en bonne santé pour affronter les rayons nocifs du soleil, mais aussi le froid, la pollution aussi.

Une protection adaptée

Par ailleurs, il est impératif de mettre de la crème solaire et de shopper la panoplie solaire. En été, les vêtements clairs, légers et amples sont les plus appropriés. S’il reste des zones de peau exposées au soleil, rien de tel que d’appliquer de la crème solaire, trente minutes avant l’exposition et de renouveler toutes les heures ou toutes les deux heures selon les besoins. Rien de tel que des produits spécialement conçus, sans allergènes, les plus naturels possible. Bien entendu, il convient également de couvrir la tête d’un couvre-chef à bord large et de porter une paire de lunettes de soleil de catégorie 4, dotée d’un filtre anti-UV. À leur âge, la cornée est elle aussi plus fine et le cristallin est encore très transparent. Les yeux sont alors plus sensibles aux rayons du soleil que ceux des adultes. Et surtout, mieux vaut éviter l’exposition entre midi et 16 heures, là où les rayons du soleil sont les plus nocifs. Et contrairement aux idées reçues, un temps nuageux est tout aussi dangereux : les nuages laissent passer environ 80 % des rayons UV. Pour finir, l’astuce est qu'ils s'exposent de manière progressive pour que leurs mécanismes de défense naturelle puissent s’accommoder. 

Une hydratation parfaite

En complément d’un apport micro nutritionnel, l’hydratation est indispensable pour réduire l’effet « peau de crocodile », mais aussi pour assurer leur croissance dans de bonnes conditions. L’eau est d’ailleurs présente à hauteur de 60% dans leur corps. Et parce que les bébés et les enfants n’éprouvent quasiment jamais la sensation de soif et qu’ils ont la peau douce même déshydratée, il faut veiller à ce qu’ils boivent de l’eau pour être suffisamment hydratés. L’apport journalier recommandé d’eau se calcule en fonction du poids du bébé. En général, pour un bébé entre 0 et 4 mois, il faut compter 150 millilitres par kilo et par jour. À partir de 3.5 kilogrammes, le bébé a besoin de 500 millilitres d’eau par jour. Entre trois et six ans, l’enfant a besoin de boire entre 500 millilitres et 1 litre d’eau par jour et jusqu’à ses douze ans d’au moins 1.5 litres. Si le fait de boire est un geste santé indispensable, il est le plus facile à mettre en œuvre. En effet, la prise d’eau peut être un moment agréable en personnalisant son verre par exemple ou en surfant sur les « detox water »

Des gestes en plus

Et parce que l’on souhaite tous être des parents hors pair, il existe d’autres astuces pour préserver la peau de ses enfants. La durée du bain ou de la douche ne doit pas excéder les quinze minutes pour autant que l’eau soit tiède ou un peu fraîche. Exit les parfums, les arômes artificiels qui irritent la peau, rien de tel que des savons doux à l’huile de coco, d’amande, de glycérine ou encore de lanoline, bref des produits les plus naturels et simples possibles. Mieux vaut aussi éviter les savons antibactériens qui contiennent de l’alcool et qui dissolvent les gras naturels qui protègent leur peau. Pour se sécher au sortir de la toilette, mieux vaut tapoter légèrement la peau et la laisser humide plutôt que de frotter. Ensuite, en massant, il faut appliquer crème hydratante non parfumée. Et pour finir, il faut bannir les lingettes humides, car elles desséchant la peau, peuvent provoquer des irritations voire occasionner des allergies cutanées.

Click here to add a comment

Leave a comment: